Destination Wedding

Ces derniers temps j’avais envie de faire quelque chose de nouveau, qui me ressemble. Devenir Boss Mom ce n’est pas rien! C’est lors de mon dernier mariage sur New York que l’idée m’est venue. Partager avec vous les coulisses de mon métier. Pas en mode paillettes ni glamour mais en vrai de vrai. La vie d’entrepreneur, mon travail, mon quotidien, ce que je pense, comment je fonctionne. Simplement l’envie d’être nature et fidèle à moi même. Je vous prépare donc toute une série d’articles.

Pour ceux et celles qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous savez que j’ai eu un bébé il y à deux ans. Vous êtes nombreux à me contacter pour savoir comment j’arrive à conjuguer toutes les différentes casquettes du quotidien. Assez nombreux pour me donner envie d’écrire cet article.

Tout d’abord, on va mettre tout le monde à l’aise. Sachez que sur internet, il y a l’image qu’on veut donner et il y a la réalité que l’on connait tous. Vous pouvez voir des photos tout sourire de mes enfants ou même de moi, mais peut être que la nuit précédente je n’ai dormi que 2 ou 3h, peut être aussi qu’il a fallu faire 50 clichés avant d’avoir LA photo à partager. Il n’y a pas de famille parfaite, on va laisser ça aux Disney et autres mondes de rêves. Mes voisins vous le diront, j’ai l’air super douce et sympa, mais quand la coupe est pleine, je me transforme en maman pas cool du tout et croyez moi j’ai la voix qui porte loin 😉

Les mêmes questions ou raisonnements reviennent sans cesse sur l’image qu’ont les gens de mon métier. En voici quelques uns suivis de mes réponses:

1/ Tu coordonne les mariages à distance, mais comment tu fais?

Je n’avais pas du tout prémédité de coordonner des mariages de cette façon. Ce n’était pas la vision que j’avais de mon métier au départ. Mais je suis fière d’une chose, c’est d’avoir une capacité d’adaptation assez incroyable. Il a donc fallu s’adapter aux demandes de nombreux couples durant une grossesse un peu compliquée.  Le nombre de demandes devenant de plus en plus important il a bien fallu y répondre et donc lancer ce nouveau marché.

Mon entourage proche vous dirait à quel point avoir le contrôle est absolument indissociable de ma personnalité. Cela me rassure. Mais à contrario, quand je pars en voyage en famille je suis totalement freestyle. Idem pour les soirées entre amis, j’adore les repas totalement imprévus ou chacun ramène quelque chose juste pour passer un bon moment.

Après de nombreux mariages coordonnés à distance, j’ai développé ce que j’appel « un protocole ». Il me permet d’avoir une organisation quasi irréprochable dans mon travail et de gagner un temps précieux. Je peux devancer pratiquement tous les imprévus de mon quotidien personnel, étroitement lié finalement au quotidien professionnel. Même si il est identique pour chaque mariage, je m’adapte aux couples et cela n’enlève absolument rien au sur mesure que je propose dans mes services. Je suis toujours très fière et très heureuse de réaliser le mariage de couples très différents dans leurs histoires, leur style, leur attentes, leur quotidien, leur nombre d’invités. C’est selon moi ce qui fait toute la richesse de mon métier et mon envie constante de me surpasser. Je sais sortir de ma zone de confort. On en revient toujours au même, savoir s’adapter c’est primordial. Il faut pour ça se remettre en question souvent, être ouvert d’esprit toujours et ne pas penser que l’on a la « science infuse ». Etre humain n’est pas un défaut .

Grâce à cette technique mise au point sur du vécu et un retour d’expériences, rien n’est laissé au hasard. J’ai également beaucoup appris des méthodes de travail « à l’américaine ». Une astuce: ne jamais attendre quand on peut faire une tâche tout de suite, cela peut même tout changer.

2/Comment fais tu avec ton bébé à la maison? En mode Boss Mom!

Bien qu’il y ai des cotés très agréables dans les grandes villes, le manque de place en creches et les joies des différents modes de garde m’ont complètement découragé!

Je suis resté 4 jours à la maternité après une césarienne, j’ai négocié ma sortie pour rentrer chez moi le plus rapidement possible puis aussitôt rentrée j’ai repris mon travail. OUI MAIS tout avait changé! Le rythme, le quotidien, tout était chamboulé. Avec le recul je me dis que je prendrais plus de temps pour me reposer et profiter de mon bébé. A quatre, chacun doit trouver sa place et ce n’est pas toujours évident. C’est l’année ou mon entreprise a connu un énorme boum. Mon entourage, mes amis, ma famille, mes collègues wedding planner et mes couples m’ont aidé à tenir le cap et à donner tout ce que j’avais d’énergie et de professionnalisme. Je travaille donc depuis 15 mois avec bébé à la maison et tout ce que ça comporte comme challenge. Mon fils adore changer de rythme et être collé à moi. Chaque jour est un véritable parcours du combatant pour réussir à répondre à tous les mails, coup de téléphone, demandes et pour pouvoir mener à bien les préparatifs de chaque mariage. Ce fameux protocole m’aide énormément et sans lui je ne serai pas aussi performante en menant de front 5 journées en une seule. Je dois aussi me résoudre à être simplement humaine et à refuser des demandes.

Chacun gère les choses comme il peut et veut. La maman parfaite m’est complètement inconnue et si elle existe et bien bravo. Pour ma part je ne suis ni une maman parfaite, ni une femme parfaite et vous savez quoi? TANT MIEUX! C’est grace à nos imperfections que l’on avance, bien plus qu’avec nos qualités. Je ne suis pas là pour me placer en moralisatrice. Oui c’est difficile, oui c’est beaucoup de pression et de fatigue mais finalement c’est le cas pour beaucoup de mamans qui travaillent. Quand on me dit que j’ai de la chance de travailler à la maison, je réponds toujours: « Essayez, pour une seule journée, d’amener vos enfants sur votre lieu de travail et d’être aussi performant que lorsqu’ils ne sont pas là ». Vous avez tout intérêt à « compartimenter » votre cerveau et à avoir une capacité de concentration digne des plus grands athletes.

3/ Tu ne vois jamais les couples, ca doit être frustrant

Il m’arrive de rencontrer les couples.

Les mariés sont en confiance avec moi et c’est bien là le plus important. Les délais d’organisation sont plus courts, nous savons eux comme moi qu’il faut faire vite et bien. Nous allons donc à l’essentiel, sans faux semblant. Savoir que l’on est choisi pour sa personnalité c’est une sensation indescriptible! Je partage leur journée avant, pendant et après leur mariage. Il y a le jour du mariage mais il faut compter également les jours de démarches administratives sur place donc en fait 3 jours (pour NYC) à être investit intégralement sur un mariage et avec décalage horaire s’il vous plait. Je vis chaque moment avec eux. Ils savent que je suis là pour eux et que je gère quoi qu’il arrive. Si j’étais frustré au début je ne le suis plus à présent. Ce que je crée avec les couples et pour les couples, la générosité et l’honnêteté dont il faut faire preuve à chaque instant avec eux vaut tous les déplacements du monde. Je ne suis pas là pour me donner en spectacle ou voyager autant que possible pour pouvoir mettre sur les réseaux sociaux que je suis la meilleure du monde,  mais bien pour organiser et coordonner un mariage. Si voyage est synonyme de réussite pour vous et bien je voyage tous les jours depuis chez moi mais plus rarement en vrai. Je ne pense pas que quelqu’un qui parcours le monde sans cesse réussi mieux que quelqu’un qui travaille plus simplement dans son pays. Tout est une question de point de vu mais je crois sincèrement que la valeur du travail fourni et du professionnel n’est pas là.

Sélectionner son équipe est tout un art et je suis intransigeante. Il faut avoir confiance dans les pros, leur laisser être maitre de leur domaine tout en gardant le contrôle de chaque détails. Anticiper un maximum de chose et penser à l’impensable. Travailler avec les américains est sans nul doute l’expérience professionnelle la plus incroyable que j’ai eu la chance de vivre. Cela demande aussi de comprendre leur culture et leur façon de travailler. Je suis wedding planner vous pensez donc que je suis la chef des mariages comme dirait mon fils, mais avant d’imposer mes règles et ma façon de travailler j’ai du faire mes preuves et me montrer à la hauteur de leur confiance.

4/ Et si il y a un problème comment tu fais?

Et bien je fais mon travail, j’interviens! Cela demande d’avoir une immense maitrise de soi. Si on compte le décalage horaire, il arrive que les couples partent pour leur cérémonie au moment ou mon grand rentre de l’école, fait les devoirs, me raconte sa journée etc…. Il faut ce soir là, à cet instant précis donner une priorité à tout. Etre capable de trouver une solution en deux seconde alors qu’autour de vous c’est le chaos total, traduire rapidement LA solution en anglais, communiquer vos directives aux prestataires et communiquer tout changement éventuel au couple. Il faut agir vite, très vite. Evidement c’est à ce moment là que le plus petit est fatigué et se met à hurler, le plus grand ne trouve pas son pyjama bref le self control est primordial, sans ça vous êtes perdu. Mon dictons: il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions. Travailler avec la positive attitude c’est mieux.

Je pense sincèrement que sur un mariage, le facteur humain est le plus grand vecteur d’imprévus. Aussi à partir d’un certains nombre d’invités, je me déplace quoi qu’il arrive avec l’accord du couple évidement. Je sais que ma méthode fonctionne pour maximum 6 personnes présentes au mariage (évidement que j’ai testé 😉 ). Au delà, tous vecteurs d’imprévus est multiplié de façon considérable.  Connaitre à l’avance tout ce qui peut se passer c’est là une force dans mon travail.

4/Tu dois super bien parlé anglais!

Celle ci c’est ma préférée! C’est à ce moment là, en règle générale, que je prends un fou rire incontrôlable. Mon anglais n’est pas parfait loin de là et honnêtement on s’en fiche puissance mille! Quand j’ai commencé mon travail, mon anglais était médiocre et la peur de parler, de me tromper et de paraitre ridicule me bloquaient entièrement. Je suis passée au dessus de cela, c’était la condition pour donner toutes les chances à mon projet de voir le jour et d’aboutir. Prendre sur soi et ne pas se laisser le choix. Aujourd’hui je parle anglais et plus particulièrement dans mon domaine. Je peux parler lors de mes déplacements, aller au restaurant ou autre. Par contre, ne me demandez pas de tenir un discours de 2h sur la politique, l’économie ou le pourquoi/comment du réchauffement climatique!

Voilà, j’ai partagé avec vous un peu de MES coulisses! Rien de folichon je vous l’accorde, mais ça fait tellement de bien 🙂 Je dois vous laisser, je coordonne un très joli mariage à New York dans quelques heures…depuis chez moi vous l’aurez compris.

Destination Wedding

Et vous, vous devez jongler aussi entre vie perso et vie pro? Des astuces? En tout cas, vous êtes des supers mamans!

Suivez l’actualité de l’Agence sur les réseaux sociaux ici